Rechercher

Ma traversée du désert...

J62 - Mea Culpa, je ne voulais pas rester sur Burgos, grande ville, touristes, etc... mais en fait, j’ai adoré y séjourner une nuit. Évité de justesse de dormir dans un appartement à 4 sur deux lits et donc pris un petit hôtel au centre. Je ne sais pas comment j’ai trouvé (car il fallait vraiment tomber dessus) un petit restaurant local pour les locaux avec de la cuisine locale (oui, je sais, un peu beaucoup de local dans la phrase). Imaginez un restaurant qui fait une empanadas à 13 euros et ce petit restaurant qui fait un menu complet (3 plats) avec une bouteille de vin, oui, pleine, de l’eau et un café pour 15 euros??? Je rencontre aujourd’hui un pèlerin qui a mangé à côté de moi dans un autre restaurant, il avait compris son erreur, ahahah ;-) Donc magnifique expérience. Et puis cette fameuse scène ou Ugo crie « Miguel » depuis son balcon. Toute la rue me connaît maintenant, marrant! Bon, quand même, parlons du chemin, non? Départ du centre historique de Burgos avec une grande joie, avant de retrouver les côtés modernes et industriels de la ville, que nous devons traverser. Et puis, arrivé au petit village de Rabé de las Calzada, et une tortilla et cerveza, je débute mon ascension dans le désert de Burgos, magnifique. Tout brûlé mais d’une beauté immense. Donc je marche en extase et fais front à la chaleur et au soleil pesant. Une petite étape mais excellente sur la fin, donc un merveilleux souvenir. Et puis je retrouve une Albergue à Hornillos, qui tombe à pique et puis je retrouve mes amis Calabrais. Soirée Paëlla avec un menu complet et vino tinto, je me réjouis. Demain sera une journée douce, avec encore un peu de désert, que je commence à aimer. A nouveau rien fait, je lâche prise totalement, je dois m’inquiéter Docteur? Merci, merci, merci...


27 vues

El Camino De Miguel

Mon petit carnet de voyage...

  • El Camino De Miguel instagram
  • El Camino De Miguel Facebook
  • El Camino De Miguel LinkedIN

(c) 2020 El Camino De Miguel, tous droits réservés.