Rechercher

La fin, non, le commencement...

J82 - C’est en revoyant Tony et Marie, rencontrés la veille sur le chemin, que Pamela et moi partons en direction du Cabo Finisterre. On y est presque, dernier jour, dernier rangement de sac, dernier défait de lit, dernier de tout, en fait... Nous traversons encore de merveilleux paysages Galiciens, en montées et descentes, avant d’enfin voir la mer. C’est une entrée en matière grandiose. A la sortie d’une montée en forêt, comme en sortant d’un tunnel, la mer et Finisterre s’ouvrent à nous. Après une petite descente, nous arrivons sur la plage de Finisterre. Un plage de sable blanc et chaud, enfin blanc seulement. C’est sans chaussures que je la traverse, magique, mais froid. Une fois les chaussures remises, nous retrouvons le bitume et traversons la ville de Finisterre. Pamela entre dans le premier hôtel qu’elle voit et réserve sa chambre. Ensuite, au début de la montée au Cabo, Nous marchons ensemble avec Tony et Marie. Presque 3 kilomètres de pure montée pour arriver au bout du monde, à la fin, de la terre, pas de la vie ;-) Séance photo devant la borne du KM 0,000, embrassades et félicitations à tous les pèlerins présents. Puis vient la cérémonie du lâcher de chaussures et/ou de vœux personnels, tout cela au vrai bout du monde, devant le phare majestueux. Je dépose mes chaussures sous un rocher, avec mon chapeau et mes chaussettes. Je remplis ma gourde avec mon cailloux d’Orbe, mon petit drapeau Suisse et un message que j’ai écrit sur un morceau de papier. Gardez-le pour vous, mais j’ai lancé ma gourde à la mer, au bout de la terre, pour y laisser un peu de moi. Une bouteille à la mer, qui sait, quelqu’un aux Amériques la retrouvera peut-être un jour, ahah ;-) Et puis le monde quitte la place pour enfin se retrouver en petit comité devant le bar du phare. Et là, tout s’enchaîne pour réaliser le rêve ultime, dormir au bout du monde, terminer sur place sans retourner de suite, magnifique. C’est donc avec Tony et Marie que je partage une merveilleuse soirée et repas (avec des noix de Saint-Jacques) au phare en obtenant les 2 dernières chambres disponibles. Marie me rappelle que je lui avais dit dans la journée que je voulais dormir au phare, en rigolant, et donc vœu réalisé, un signe? Un vrai et beau cadeau, oui, merci, merci, merci...


27 vues

El Camino De Miguel

Mon petit carnet de voyage...

  • El Camino De Miguel instagram
  • El Camino De Miguel Facebook
  • El Camino De Miguel LinkedIN

(c) 2020 El Camino De Miguel, tous droits réservés.